Pas de fausse note pour ce week-end brame du cerf en Capcir. Après une route sinueuse depuis Toulouse, un accueil chaleureux attendait nos visiteurs grâce à une bonne garbure et une soirée en toute convivialité. Nous avons gouté un repos bien mérité dans le chalet de Jean-Marie avant de se réveiller face à un paysage dégagé s’ouvrant sur les sommets enneigés. Samedi a été entièrement consacré à une randonnée ponctuée de multiples arrêts pour écouter et observer le brame du roi des forêts sous un soleil frais. C’est dans le respect total de l’animal que nous avons pu profiter de ces moments exceptionnels et apercevoir grâce à nos jumelles les cerfs, les biches et même un faon et sa mère. C’est toujours un moment émouvant d’observer cette étonnante scène et entendre son retentissement sonore dont les échos emplissent les vallées de nos randonnées automnales. Après une fin de randonnée un peu plus humide, une visite chez le brasseur local, nous avons dégusté une magnifique “croziflette” et chanté au coin de feu quelques chansons de Brassens. Au programme de dimanche ce fut une montée vers un lac et un refuge à 2100 mètres encore une fois embellie par les scènes du brame. Nous finissons par une descente sous quelques flocons de neige inoffensifs mais qui donnait à la balade un charme certains. Avant de nous séparer, nous avons partagé un verre pour le dernier moment de convivialité de ce week-end sympathique qui ressemblait plus à un moment d’amitié.

scène d'observation
paysage de nos balades
prêt pour la garburre!
Notre chalet
la bramette
Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.