Lors d’une randonnée à Roquefixade avec des clients, je suis tombé par hasard sur cette stèle comportant une date en chiffre romain qui me semble bizarre (MCMDXXXVI) et que je soumets à votre sagacité. L’un de mes clients me demanda quelle était la date inscrite. Je me faisais un plaisir de lui répondre quand je me suis aperçu que la date était une date future. Plutôt que de répondre un bêtise j’ai photographié la stèle pour l’examiner plus sereinement à la maison. Quelle ne fut pas ma surprise d’avoir la confirmation que la date inscrite correspond à l’année 2436 !

Après réflexion et consultation d’un ami historien, l’hypothèse la plus probable est que le graveur a confondu 500 (D) et 50 (L) (il a écrit anno MCMDXXXVI au lieu de MCMLXXXVI). L’inscription daterait donc de 1986 , ce qui n’est pas très ancien mais qui invaliderait un “retour vers le futur”.

Si vous connaissez l’histoire de cette stèle, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour en faire profiter les autres lecteurs.

Et si vous souhaitez faire la balade, n’hésitez pas à réserver votre place pour un prochain départ pour une simple marche ou dans le cadre du cycle cathare des Chemins Occitans.

Autour de Roquefixade - Ariège

FFRP Effort FFRP Technique FFRP Risque
7 km
270m / -270m

Prochain départ

Avec un dénivelé de 270 mètres et une distance de 6.5 Km, c’est une balade idéale pour un premier contact avec la montagne. Néanmoins, pas de compromis sur l’intérêt puisqu’on pourra profiter d’un beau balcon sur les Pyrénées ariégeoises, évoquer les Cathares et jeter un coup d’œil sur l’entrée d’une grotte. En chemin, on croisera aussi un bel orri (cabane de pierre).


Author

2 comments

  1. Bonjour,
    Le convertisseur que vous avez utilisé vous donne un faux résultat.
    Ce nombre est tout simplement invalide…

    La règle étant:
    MCMDXXXVI : Le chiffre D ( = 500) ne peut pas suivre un groupe de chiffres en notation soustractive, CM ( = 900), de même valeur d’intervalle (100 – 900).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.