Depuis le péage de Villefranche de Lauragais, nous partons équipés de nos masques inconfortables mais nécessaires vers une escapade ariégeoise. Afin de limiter le dénivelé, je décide de commencer la randonnée depuis la centrale hydroéléctrique de Bassiès plutôt que du parking sur la route entre Auzat et Marc. Surprise! Un garde forestier nous rappelle à l’ordre en nous signalant qu’il est interdit de circuler ici. Tout penaud, je rebrousse chemin pour vérifier qu’il a raison et nous nous garons donc à 1 Km en contrebas de la petite centrale.

Mais cela n’entame pas notre enthousiasme et nous démarrons un vaillante montée, non sans s’arrêter fréquemment pour admirer le magnifique paysage qui s’offre à nous. Le ciel d’un bleu pur éclaire les cascades, et la forêt de hêtres nous apporte souvent une fraicheur réconfortante. Les premiers étangs se déploient en contrebas du sentier ponctué de pins à crochets. Nous visitons un Orri à la voûte impressionnante avant de choisir un petit coin ombragé au bord du ruisseau pour pique-niquer.

Lors de notre chemin du retour, nous admirons une délicieuse petite colonie de Droséras aux fines tentacules meurtrières. Après les Grassettes à grandes fleurs, nous avons notre compte de plantes carnivores. La redescente apporte son lot de genêts, de framboisiers aux promesses à venir et d’ombre bienfaisante avant de retrouver notre voiture bien garée .

Ce fut une journée délicieusement embellie par l’enthousiasme d’une jeune randonneuse de dix ans, pleine de courage et de curiosité pour les merveilles de la nature.

drosera (plante carnivore)
Grassete (plante carnivore)
Author

1 comment

  1. Merci pour cette super journée. Quelles découvertes !

    La jeune randonneuse de dix ans est ravie, elle est prête maintenant à repartir sur les sentiers !

    A bientôt Arnauld.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.