Ce jour fut ce qu’on peut appeler un petit hold-up à l’hiver. C’est sous un soleil chaud, un ciel d’un bleu pur et immaculé que nous avons débuté cette petite randonnée hivernale. Le village de Larcat qui s’organise peu à peu en aménageant quelques places de parking nous accueille et empruntons ses ruelles pentues avant de monter doucement par un sentier à flanc de montagne vers le col où débute le chemin de croix. Il nous conduira tranquillement à la chapelle Saint-Barthélemy où nous aurons la surprise de trouver un groupe de randonneurs sympathiques et catholiques. Avant de pique-niquer, l’évêque de Pamier, descendant lointain de Jacques Fournier le célèbre inquisiteur de Montaillou, a donné une messe en plein air à laquelle les randonneurs croyants ont pu assister. Les autres dégustaient un sandwich au pâté impie tandis que résonnaient les chants de la petite assemblée derrière la chapelle. Lors de la descente nous n’avons pas manqué de noter les coordonnées de l’éleveur local afin de profiter d’un agneau pascal le moment venu. Je n’ai pas regretté au mois d’avril, au cœur du confinement de faire appel à ses services, et avec le demi-agneau livré au cœur de Toulouse, c’est quelques morceaux de Larcat que nous avons retrouvés dans notre assiette.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.