Le trois îles furent comme trois émerveillements, chacun avec son caractère. Faïal avec Horta et son port à la poésie maritime, une véritable invitation au voyage. Mais Faïal, c’est aussi la caldeira qui fut un peu trop timide en restant cachée dans les nuages. En revanche, Capelinhos et les vestiges lunaires de son volcan ont su nous étonner. Enfin, la petite fajã de Praya de Norte fut un bel avant goût de ce qui nous attendait à São Jorge. Notre hébergement à São Jorge, dominant l’océan et ses falaises abruptes fut un régal pour les yeux et les papilles gustatives. Les fajãs, petites ou grandes nous ont séduit avec leurs paysages qui se méritent après une descente dans ce qui ressemble à de la jungle… Quant à Pico, c’est très certainement la balade finale dans les vignes qui restera dans nos mémoires.

Sur le port de Horta
Ce que nous aurions du voir...
Levada à Faial
Vu de chez Maria
Une belle Faja de Sao Jorge
Le Pico
Depuis Lajes de Pico
Les vignes
Author

1 comment

  1. S’il y avoir un paradis sur terre, c’est chez Maria, sur l’île de Sao Jorges ! 🙏
    Merci pour ces belles photos !
    Un treck super aux Açores !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.