La Grande Ourse, une grande injustice…

Aussi étonnant que cela puisse paraître cette constellation universellement connue est née d’un viol et d’une injustice. La Grande Ourse n’est autre que la nymphe Callisto séduite par Zeus sous les traits de sa maîtresse Aphrodite. Quelques mois plus tard, elle ne put cacher sa grossesse innocente lors d’un bain dans l’eau fraiche avec Aphrodite et ses compagnes. Les nymphes ayant le devoir de chasteté, elle fut immédiatement chassée. Pour couronner le tout, Héra, l’épouse de Zeus, jalouse de Callisto la condamna à une errance éternelle sous la forme d’une ourse sauvage. Bien des années plut tard, Callisto croisa son propre fils chassant dans la forêt. Alors qu’il s’apprêtait à abattre sa propre mère, Zeus les éleva au rang de constellations afin d’éviter une fin aussi cruelle qu’injuste.

Héra, furieuse de voir sa rivale et son fils ainsi élevés au rang éternel de constellation exigea que la Grande Ourse, symbole d’une souillure et d’un adultère ne puisse plus jamais se purifier dans l’eau. C’est là que le conte cruel rejoint le fait astronomique puisqu’aux latitudes où cette légende est née, la Grande Ourse ne se couche jamais sous l’horizon. Elle fait partie de l’élite des constellations appelées circumpolaires toujours levées quels que soient l’heure et le jour de l’année.

Chaque constellation a sa propre histoire, toujours étonnante et poétique que je vous raconterai sous les étoiles lors des randonnées astronomiques.

Si cet article vous a plu, abonnez-vous à la newsletter : Abonnement à la Newsletter

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.