Si pendant vos vacances vous avez accès à un ciel sans pollution lumineuse, regardez bien les étoiles, elles ont des couleurs. En début de soirée, Regulus, brille d’un éclat rouge, et pour cause c’est une géante rouge. Pratiquement au zénith, observez Véga et sa couleur bleue. La couleur dominante du Soleil est bien le jaune. Ainsi, toutes les étoiles ont une couleur dominante qui dépend exclusivement de leur température de surface. Les nuances possibles rejoignent celles d’un arc-en-ciel. Les étoiles violettes ou bleues sont les plus chaudes, tandis que les rouges sont les plus froides. La réalité physique universelle est donc bien l’inverse de la convention des plombiers.

Pour apprécier les nuances, rien de tel que d’observer des étoiles doubles de couleurs différentes. Le contraste est alors frappant et c’est avec étonnement qu’on réalise à quel point ces étoiles qu’on imagine souvent blanches et pâles sont en réalité toujours colorées. On les voit blanches car les cellules des yeux les plus sensibles en luminosité ne captent pas les couleurs. La nuit, on voit en noir et blanc. Il faut donc beaucoup de lumière pour que les cellules sensibles à la couleur transmettent la bonne information au cerveau. C’est pourquoi, à l’œil nu, seuls les astres les plus brillants nous apparaissent colorés. Mais dès qu’on regarde le ciel avec des jumelles, d’autres couleurs apparaissent enfin!

Je vous propose d’admirer les couleurs du ciel lors de mes randonnées astronomiques.

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.