De l’art de refermer une pomme de pin!

Voilà un défi complètement inutile mais très instructif : refermer une pomme de pin ouverte. Pour cela il faut savoir que le bois est composé de cellules ayant chacune un rôle bien spécifique. En particulier, celles ayant un rôle structurel ont des propriétés mécaniques dépendant de l’humidité. Ah! ça c’est intéressant pour notre défi. Quand une pomme de pin est sur l’arbre, elle est maintenue dans des conditions d’humidité plus ou moins constante grâce à la sève brute qui apporte de l’eau. Mais lorsqu’elle tombe, plus question de récupérer de l’eau par la sève. Les cellules sont laissées à leur triste sort d’assèchement. Et miracle de la technologie naturelle, les cellules internes de chaque lamelle de pomme de pin n’ont pas les mêmes propriétés mécaniques que leurs homologues externes. Cette différence de propriété mécanique provoque l’ouverture en douceur de la pomme de pin.

Donc, si on plonge une pomme de pin dans l’eau, c’est l’effet inverse qui va se produire et elle va se refermer. Eh oui! C’est ce que j’ai fait et voici le résultat ( accéléré 360 X).

Vitesse X 360 (30sec = 3 heures)

Une autre illustration des propriétés mécaniques du bois est à venir dans la prochaine newsletter.

Author

1 comment

  1. Magnifique.Je ne savais pas que le processus marchait dans les deux sens.
    Merci pour ce partage très intéressant.
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.