Lors de mes animations d’astronomie occitanes, j’aime à raconter quelques légendes autour des constellations. La plupart ont pour origine la mythologie grecque, mais si l’on cherche un peu, on trouve aussi des légendes indiennes comme celle qui explique l’étoile polaire.

Il y a longtemps, les gens du ciel n’arrêtaient pas de voyager. Ils bougeaient tellement qu’ils ont fini par créer des chemins dans le ciel : il suffit de regarder le ciel aujourd’hui pour voir dans quelle direction vont ces chemins. Mais il y a une étoile qui ne bouge pas : l’Etoile Polaire. Lorsqu’elle se trouvait sur Terre, il y a longtemps, elle s’appelait Nagga. Elle était un bouquetin de montagne, brave et audacieux. Il avait le pied très sûr sur les rochers et les pentes des montagnes. Son père, Chino, était très fier de lui. Chaque jour, Nagga partait grimper le long des pentes raides, bondissait par-dessus les crevasses, respirait l’air froid et pur sur les sommets… Son bonheur était dans la recherche de montagnes plus difficiles à gravir, plus escarpées, plus élevées… Chaque jour, du matin au soir, sa silhouette se découpait sur fond de ciel au sommet des crêtes les plus impossibles. Un jour, après avoir marché très longtemps, Nagga se trouva devant une montagne vraiment haute et escarpée : ses flancs étaient sans aucune faille, presque verticale, et son sommet était hors de vue, car il disparaissait dans les nuages. Nagga leva la tête et se demanda ce qu’il pouvait bien y avoir au sommet de ce pic : “Je dois monter là-haut et le savoir !” pensa-t-il. Il commença à explorer les abords de la montagne pour chercher un chemin. Il passa une journée entière à contourner la montagne à la recherche d’une piste… mais il n’y avait rien. C’était la première fois que Nagga rencontrait une montagne sans voir aucun moyen de l’escalader. Il eut beau chercher du regard une crevasse, une faille, sur laquelle il aurait pu poser le sabot, il ne vit rien qui puisse l’aider… Et puis, alors que la nuit allait tomber, épuisé, il finit par découvrir une fissure dans un rocher, assez grande pour qu’il puisse s’y introduire, mais qui descendait au lieu de monter ! Nagga s’engagea dans la fissure, et très vite, se rendit compte qu’elle s’élargissait en une galerie qui repartait vers le haut. Tout heureux, il se mit à grimper au cœur de la montagne. Mais très vite, la galerie devint abrupte, et dans une obscurité totale, Nagga sentait sans cesse des rochers se détacher des parois sous ses sabots… L’ascension devenait très dangereuse, et le bouquetin était de plus en plus las… Les rochers qui tombaient faisaient de plus en plus de bruit au-dessous de lui et Nagga décida de faire demi-tour. Mais c’était impossible, les gros rochers qu’il avait fait tomber en grimpant avaient bouché la galerie ! Il dut reprendre son ascension… elle dura encore bien longtemps, mais à la fin, il commença à voir une petite lumière loin au-dessus de lui… Il reprit courage. Il finit par atteindre la sortie, une petite grotte qui débouchait sur un sommet si étroit qu’il avait à peine la place de s’y retourner. Nagga se dit qu’il ne pourrait jamais redescendre, car la galerie était bouchée, et les pentes extérieures bien trop raides… Il comprit qu’il allait mourir sur le sommet. Il se reposa un moment en regardant autour de lui : il était sur le sommet le plus haut qu’il ait jamais vu, et loin en dessous et au sud, il pouvait voir le pâturage d’où il était venu, et son père qui l’attendait. A ce moment, son père, inquiet, commença à l’appeler… Nagga lui répondit. Quand Chino leva les yeux et vit son fils, il se dit “Il ne pourra jamais redescendre. Il est condamné à rester là-haut immobile, il ne pourra jamais plus grimper et voyager. Je ne peux pourtant pas le laisser mourir là-haut… ” Il décida de changer son fils en une étoile, fixe, toujours à la même position, qui témoignerait de son audace, et se rendrait utile en servant de point de repère aux voyageurs sur la Terre et dans le ciel.

C’est ainsi que Nagga devint l’étoile Polaire, qui sert à donner la direction à tous les voyageurs.

source : https://fr.calameo.com/read/002801072777738721a86

D’autres légendes vous attendent lors de mes soirée “contes et légendes du ciel” avec Nature & Découverte et lors d’un week-end randonnée et astronomie.

Soirée Contes & Légendes du ciel d’été : 20 Août 2021

Week-end randonnée sous le ciel ariégeois : 28-29 Août 2021

Soirée Contes & Légendes du ciel d’automne : 8 Octobre 2021

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.